SLOW FASHION VS FAST FASHION

SLOW FASHION VS FAST FASHION

juillet 09, 2019

 

La slow fashion et la fast fashion, voilà deux termes qui sont sur toutes les lèvres en ce moment. On peut même se risquer à dire que ces deux industries de la mode sont en train de mener une guerre.

 

Pendant très longtemps, la fast fashion avait le monopole dans le monde de la mode. Dans une société en perpétuelle évolution et dont les tendances deviennent quasi éphémère, la fast fashion s’est imposée comme une référence. Les consommateurs à l’affût de nouveautés et de prix bas se retrouvent à acheter auprès de ces marques qui sont toujours là pour répondre à ce besoins pressant de nouveautés.

Mais ces dernières années, une vague de conscience collective fait que les gens ont décidé de faire de plus en plus attention à leur mode de consommation et à son impact. C’est de là qu’est née la slow fashion, de cette envie de ne garder que l’essentiel et de consommer mieux. Mais alors, qu’est ce qui fait la différence entre la fast fashion et la slow fashion ?

Commençons par la fast fashion !

La fast fashion, c’est quoi ? Comme son nom l’indique « la mode rapide », ce terme regroupe toutes les marques qui produisent à grande échelle. Leur collections changent aux fils des saisons et des tendances, mais pas que. Certaines marques re stockent même leur magasin plusieurs fois par mois par de nouveaux articles pour être les plus compétitifs possible. Et surtout, ils proposent des prix imbattable entre 3 à 15 euro pour un tee-shirt, des jeans à 19 euros et des paires de chaussures au même prix, difficiles de trouver moins cher. On peut dire que la fast fashion est une industrie qui produit rapidement par de grosses marques pour répondre au besoin des consommateurs.

Avoir accès au vêtement est devenu plus facile et pas cher, l’industrie de la mode commence à grandir en se concentrant sur les tendances sans se soucier des saisons. La stratégie de communication de ces marques fait en sorte de toujours donner le sentiment au consommateur qu’ils ont besoin de renouveler leur garde de robe tous les mois.

Le consommateur influencé par le marketing et séduit par l’idée d’avoir sans cesse de nouveaux vêtements à des prix abordables, nourrit ce phénomène. Avec le temps, l’action d’acheter des vêtements s'est banalisée ; on achète de grandes quantités de vêtements, en double, en triple. Et puis on se lasse, car de nouvelles tendances apparaissent, on jette ce qu’on vient à peine d’acheter pour laisser de la place à de nouveaux achats.

La slow fashion dans tout ça ?

Pour ce qui est de la slow fashion, c’est un terme peu connu il y a peu. Il regroupe toutes les marques qui proposent des gammes de produits intemporels et qui dure aux fils des saisons.

C’est une industrie qui a pour principe de bannir la surproduction de l’industrie du textile, car chaque année de milliers de vêtements sont produits et jetés. L’industrie du textile et de la fast fashion produit plus que ce qu’elle peut vendre. La slow fashion quant à elle produit de façon responsable et veut se différencier dans sa manière de produire des vêtements. C’est une industrie qui se base sur le modèle du commerce équitable, qui se veut respectueuse des droits de l’homme et de l’environnement.

Les conséquences de la fast fashion

Mais pour se rendre compte de l’importance de la slow fashion, il faut comprendre quels sont les dangers de la mode rapide. Pour cela, nous allons nous pencher en premier lieu sur les conditions de fabrication des vêtements de l’industrie de la mode rapide. Le 24 avril 2013, la capitale du Bangladesh a connu un drame d’une grande importance, l’effondrement du Rana Plaza. Cet immeuble de huit étages, abritait des ateliers de confection qui travaillaient pour de nombreuses marques de vêtements. Les 4 derniers étages où se trouvaient les ateliers de confections avaient été construits sans permis. Le jour du drame, seuls les ouvriers étaient présents, les commerces et la banque de l’immeuble, avaient été évacués la veille.

Les marques qui produisent à grande échelle sont dans l’obligation de produire de façon rapide, ce qui fait que la plupart du temps elles ne prennent pas en compte les conditions de fabrications de ses vêtements au détriment des personnes qui y travaillent, comme on a pu le voir avec l’affaire du Rana plaza. Une production à la chaîne, toujours de plus en plus rapide fait que les ouvriers dans les usines de textile travaillent la plupart du temps dans des conditions difficiles et qui ne respectent pas l’éthique.

L’importance de la slow fashion

En plus de l’aspect social désastreux que cette industrie rapide peut provoquer, il y a là, l’aspect environnemental. La production en masse, ne fait qu’engendrer des déchets supplémentaires qui polluent la planète. La plupart de ces marques utilisent des produits très polluants, car pas cher pour leur production, ce qui a un effet désastreux sur l’environnement.

La slow fashion est là pour répondre à cette problématique sociale et environnementale. En produisant moins mais surtout mieux, avec ​des matériaux plus respectueux de la nature ​et en respectant les chartes des droits de l’homme dans leur production. Vous l’aurez compris, la ​mode éthique ​est au centre de la slow fashion.




Also in NEWS

Des chaussures vegan !
Des chaussures vegan !

juillet 09, 2019

Read More

Chaussures éthiques : qu'est-ce que c'est ?
Chaussures éthiques : qu'est-ce que c'est ?

mai 13, 2019

Read More

Changing Tides Foundation
Changing Tides Foundation

mai 09, 2019

Faites la connaissance de Becky Mendoza, une Believer basée en Californie et co-fondatrice de la "Changing Tides Foundation"

Read More

Size Chart
Find your perfect fit with these casual, sustainable sneakers.